Je reviens

Ou en tout cas j’ai envie.

Lorsque j’ai publié mon dernier article sur ce blog en septembre dernier, je ne savais honnêtement pas si j’allais un jour y revenir. Je m’embarquais alors dans une aventure plutôt étonnante dont je n’avais aucune idée d’où elle allait me mener (et en fait, je ne sais toujours pas). Tout ce que je savais c’était que cette aventure et ce blog ne pourraient pas coexister ensemble et que j’allais devoir céder l’un à l’exigence de l’autre. Ce fût le blog donc, comme vous le savez.

Je vous raconterai bientôt cette aventure, où en tout cas comme elle a commencé, dans un prochain article. Maintenant parlons un peu de choses sérieuses: j’ai adoré cette régularité qui a été la mienne pendant ces 8 mois, un article par semaine, une traduction par semaine, c’était le pied vraiment. Mais si j’ai arrêté tout d’un coup ça a aussi été parce que ça m’a énormément épuisé créativement. Aussi je ne pense pas revenir à ce rythme hebdomadaire maintenant pour Indices Pensables, essayons déjà de voir ce que donnerait un rythme bimensuel, comme ça, pour voir…

Pas encore décidé par contre si j’allais recommencer aussi les traductions et les webreviews ceci dit, ma cure de média a eu l’effet escompté (ainsi que j’en parlais dans mon dernier article, à savoir une raison de plus de faire une pause dans le blog) et je n’ai plus grand chose à y mettre… mais le moins qu’on puisse dire c’est que ça fait du bien!

Mais si je reviens après avoir pourtant beaucoup hésité, c’est parce que les derniers mois que j’ai passé sans écrire m’ont épuisé tout court et ont été parmi les plus éreintants de ma pourtant plus si brève existence. Ces derniers mois j’ai dû aller puiser dans des ressources mentales et physiques dont j’ignorais même que je les possèdais. Je ne suis pas mécontente du voyage mais l’issue en est finalement bien plus incertaine que je me plaisais à l’imaginer en m’y embarquant de mon plein gré alors même que personne ne m’avait forcé à le faire. Et maintenant que j’ai de nouveau du temps et des neurones qui fonctionnent à peu près correctement, je ressens à nouveau le besoin d’écrire. Parce que tout part de là en fin de compte, j’ai pensé que m’en éloigner m’ouvrirait de nouveaux horizons mais c’est l’inverse qui se produit, j’y reviens encore et toujours et bordel, ça fait du bien!

Maintenant que je me remets un peu de cet épuisement physique et mental, l’envie d’écrire revient, j’ai toujours dans divers carnets des idées qui n’attendent que d’être rendues manifestes, même quand ces idées datent de plusieurs mois, car elles sont toujours d’actualité. Et j’en ai des nouvelles aussi, ô combien et surtout enfin!

Car, et cela fera aussi l’objet d’un prochain article, ce blog a eu l’effet que j’appelais de mes voeux au moment de l’ouvrir en 2016. Je voulais qu’il m’aide à me revivifier créativement, que j’arrête d’avoir peur d’écrire, de réfléchir, de publier, de partager, d’être lue. Je voulais ne plus avoir peur de ne pas me sentir légitime pour aborder les sujets dont pourtant je voulais tant pouvoir parler. Et moi qui avais déjà commencé puis fermé plusieurs blogs (à chaque expatriation environ j’avais un regain d’enthousiasme qui ne durait pas parce qu’il faut croire que les blogs de voyage ne sont pas mon truc), je voulais voir si j’allais réussir à me tenir à un blog sans sujet, un blog vide-poche. Et si de ce vide-poche n’allait pas un jour sortir l’Idée, l’Idée comme le lapin d’un chapeau, d’un thème pour un blog, un thème suffisamment large pour écrire beaucoup dessus et plus restreint que pour celui-ci, qui n’en avait pour ainsi dire pas, un fil conducteur qui me passionnerait assez pour me lancer dans cette nouvelle aventure.

(Pas spécialement de rapport avec le gloubiboulga mais ce GIF me fait toujours autant rire donc pourquoi se priver?)

Et oui cette Idée est enfin arrivée et je m’y attèle maintenant avec la trouille et la motivation de ceux qui se remettent à faire du skate à l’âge adulte, ou qui retournent sur Tinder après une rupture. Et là aussi, quand le temps sera venu de la lancer dans le grand Internet, elle fera l’objet d’un article à elle toute seule, bien sûr!

Bref, je reviens, plus souvent que ces derniers mois, moins souvent que ceux encore avant. Mais je reviens, au final c’est un peu comme si je n’étais jamais partie.

2 réflexions au sujet de « Je reviens »

  1. Lol je dis oui aux deux gifs présents dans cet article, et welcome back. L’expérience d’écrire un blog est vraiment particulière je trouve et je comprends ton appréhension et ton envie. Dans tous les cas j’adore te lire alors vivement les prochains articles. Salut! Sarah Connor

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s