Je suis fatiguée

Disclaimer à l’attention des parents d’enfants en bas-âge ou d’adolescents chahuteurs qui me liront : riez tout ce que vous voulez et pardonnez-moi.

Je suis rentrée de vacances hier et un constat s’impose, ça fait un petit moment certes mais je ne l’avais jamais ressenti aussi puissamment : je suis fatiguée.

Lundi dernier, deux jours à peine après mon retour dans la maison familiale et avec une liste de personnes à attraper au vol longue comme mon bras malgré les 6 pauvres petits jours que j’avais devant moi, mon corps a dit stop. Stop comme niet, nope, déso pas déso.

“Non tu n’iras pas là en voiture, non tu n’iras pas dormir dans un lit étranger, non tu n’iras pas boire trop d’alcool et papoter de tout et de rien jusqu’au bout de la nuit. Et pour que tu ne sois pas tentée, voilà tiens tu es aphone, tu n’as plus de force, tu craches tes poumons et tu tremblotes de fièvre, c’est bon, tu as compris maintenant?”

Oui, j’ai compris. Il y avait d’autres signaux depuis plusieurs mois mais je me suis entêtée à ne pas les voir. Parce qu’il y avait toujours mieux à faire pour les ignorer, parce que tout n’était pas en ordre, parce qu’il y a toujours mieux à faire que de rester couchée ou au calme, parce que la vie est trop tentante et qu’on a que quelques heures par jour, quelques week-ends par mois pour la vivre vraiment. Parce qu’il y a beaucoup de pression et de peur aussi, au moins autant que d’envie : “va-t-on continuer de m’aimer, de m’inviter si je refuse cette occasion de partage avec mes pairs? Va-t-on comprendre? N’ai-je pas 29 ans, ne suis-je pas censée être pleine d’énergie, et vioque avant l’heure si je déclare forfait, rien que cette fois?”

Ces peurs et ces pensées me poussaient souvent hors de chez moi au moins avec autant de force que mes envies réelles de voir mes ami.es, de découvrir de nouveaux endroits, de nouveaux groupes, de voyager, encore et encore, pendant qu’il est encore temps. Encore temps? Temps de quoi? Je ne sais plus, ça fait si longtemps que je fonctionne comme ça, au mépris de mon besoin légitime de repos et de solitude, que je ne sais plus vraiment ce que je tente de fuir ni même si je fuis vraiment quelque chose.

Je sais juste que pendant ces moments, je me rassure, je m’oublie aussi, je ne me perds pas dans les méandres de mes pensées anxiogènes, ce qui m’arrive fatalement lorsque envers et contre tout je décide de m’accorder ce repos précieux. Et même là, il y a toujours la musique, les podcasts et autres pour détourner mon cerveau de ses ritournelles apeurées.

J’ai décidé d’aller voir une psy pour m’aider à changer le tracé bien balisé de ces réflexions fatiguantes. Et je crois que ça marche, je lâche un peu du lest, enfin, et ça n’est qu’un début mais si mon corps lui aussi s’autorise à lâcher prise, je ne peux y voir qu’une bonne nouvelle. Il faut du renouveau. Je vais profiter d’un petit cocon douillet, juste un moment, après promis, je reprendrai la route, les activités, les voyages, les changements de vie, tout le reste, peut-être…

On nous bassine la tête avec la sortie de la zone de confort et les monts et merveilles qui nous attendent quand on parviendra à en sortir. Sans doute, je veux bien y croire. Mais pour la première fois depuis bien des années, je viens enfin de la retrouver, cette zone de confort.

Ça ne me fera pas de mal de m’y endormir, rien que quelques instants. Qui veut aller loin ménage sa monture.

3 réflexions au sujet de « Je suis fatiguée »

  1. Ping : Mes kifs de septembre et octobre | Indices Pensables

  2. Très beau texte. On court tous après ce temps qui court et le corps nous rappelle à l’ordre quand le temps du repos est venu. Prend soin de toi je pense à toi depuis la Finlande. Laure

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s